Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Aotearoa un survol de plus

Aotearoa un survol de plus

Menu
flore (1)

flore (1)

Plus ou moins 80 % des espèces d’arbres, de fougères et de plantes à fleurs de Nouvelle-Zélande ne se retrouvent pas ailleurs sur la planète. Cependant cette flore ne couvrirait plus que 15% de la surface du pays car elle fut détruite par les Maoris (par brûlis) ou plus impitoyablement encore par les Européens, au profit surtout de pâturages.

Les hommes ont donc dévasté le bush originel et ont considérablement modifié la flore (et partant la faune) de ces terres qui furent les dernières de la planète à être peuplées par eux.

Certes, il reste quelques poches de ce bush, préservées avec amour par des scientifiques et des bénévoles qui se battent avec courage pour que tout le passé de leurs îles ne disparaisse. Dans l’île du sud on y trouve notamment cinq espèces de Nothofagus (des arbres ressemblant à nos hêtres) et dans l’île du nord on admirera de très grands conifères comme le Rimu (Dacrydium cupressinum) qui peut mesurer 30 m de haut, le Kauri (Agathis australis) qui vit plus de mille ans et date de 20 million d’années et le pin blanc nommé Kahikatea (Dacrycarpus dacrydioides).

Cependant, même la préservation de ce qui reste de ce bush semble être une tâche très difficile. D’autre part, celui-ci doit faire face à de nouvelles menaces comme l’invasion de rats et de possums importés. Quant au roi de la forêt, l’arbre Kauri, c’est la prolifération récente d’un champignon qui le tue.

Voilà pour le bush ou plus exactement le peu qu’il en reste. (Pour être clair, il faut bien préciser ici que là où les terres étaient exploitables (entendez hormis les montagnes et les volcans), la Nouvelle-Zélande s’est surtout couverte de monotones pâturages destinés à l’élevage intensif d’ovins et de bovins, elle compte d’ailleurs bien plus de ces mammifères destinés aux assiettes du monde entier que d’habitants. Ce cataclysme écologique perpétré en deux petits siècles à peine avec une effrayante efficacité devrait nous faire réfléchir sur notre capacité à nous, humains, de nuire à l’environnement et donc de scier la branche sur laquelle nous sommes assis. Fin de la parenthèse.)

Quant à ce qui reste de la flore que l’homme n’a pas détruit, nous en montrons ici quelques spécimens, endémiques ou non, qui nous ont paru remarquables. S’agissant d’une sélection personnelle, ce qui suit ne se veut donc pas exhaustif.

Commençons par les fougères (voyez ce lien). On en compte un grand nombre d'espèces et 40 % d'entre elles sont endémiques; les arborescentes sont les plus remarquables :

La fougère Ponga peut faire 10 m de haut (Cyathea dealbata)...

La fougère Ponga peut faire 10 m de haut (Cyathea dealbata)...

 ... C’est la fougère dite argentée, l’emblème aussi de la Nouvelle-Zélande.
 ... C’est la fougère dite argentée, l’emblème aussi de la Nouvelle-Zélande.

... C’est la fougère dite argentée, l’emblème aussi de la Nouvelle-Zélande.

La fougère Mamaku ou fougère noire (Cyathea medullaris) peut mesurer 15 m de haut. C’est la plus grande et la plus commune. On la retrouve dans tout le sud-ouest du Pacifique, y compris bien sûr en Nouvelle-Zélande. Les Maoris en étaient friands et la préparaient de multiples façons.
La fougère Mamaku ou fougère noire (Cyathea medullaris) peut mesurer 15 m de haut. C’est la plus grande et la plus commune. On la retrouve dans tout le sud-ouest du Pacifique, y compris bien sûr en Nouvelle-Zélande. Les Maoris en étaient friands et la préparaient de multiples façons.

La fougère Mamaku ou fougère noire (Cyathea medullaris) peut mesurer 15 m de haut. C’est la plus grande et la plus commune. On la retrouve dans tout le sud-ouest du Pacifique, y compris bien sûr en Nouvelle-Zélande. Les Maoris en étaient friands et la préparaient de multiples façons.

Stylisé, le koru qui est la fronde de la fougère, se retrouve sur la queue des avions de Air New Zealand. Ici le koru d’une fougère Mamaku.
Stylisé, le koru qui est la fronde de la fougère, se retrouve sur la queue des avions de Air New Zealand. Ici le koru d’une fougère Mamaku.

Stylisé, le koru qui est la fronde de la fougère, se retrouve sur la queue des avions de Air New Zealand. Ici le koru d’une fougère Mamaku.

La fougère Wheki ou fougère dorée (Dicksonia fibrosa) est elle aussi arborescente.  Elle fait de deux à six mètres de haut.
La fougère Wheki ou fougère dorée (Dicksonia fibrosa) est elle aussi arborescente.  Elle fait de deux à six mètres de haut.

La fougère Wheki ou fougère dorée (Dicksonia fibrosa) est elle aussi arborescente. Elle fait de deux à six mètres de haut.

La fougère Bracken (Pteridium esculentum) était elle aussi mangée par les Maoris.
La fougère Bracken (Pteridium esculentum) était elle aussi mangée par les Maoris.

La fougère Bracken (Pteridium esculentum) était elle aussi mangée par les Maoris.

La fougère « Poule et Poussins » (Hen and Chickens fern)  (Asplenium bulbiferum) porte bien son nom (cherchez pourquoi).

La fougère « Poule et Poussins » (Hen and Chickens fern) (Asplenium bulbiferum) porte bien son nom (cherchez pourquoi).

Nous quittons à présent le monde fascinant des fougères pour passer à d’autres espèces rencontrées lors de nos balades:

La palmier Nikau est endémique ici et c'est celui que l'on trouve le plus au sud sur la planète.
La palmier Nikau est endémique ici et c'est celui que l'on trouve le plus au sud sur la planète.

La palmier Nikau est endémique ici et c'est celui que l'on trouve le plus au sud sur la planète.

Dans le paysage idyllique de l'Abel Tasman National park se côtoient des Manukas et des Kanukas tellement typiques de ces îles.

Dans le paysage idyllique de l'Abel Tasman National park se côtoient des Manukas et des Kanukas tellement typiques de ces îles.

L'arbre Kanuka ou arbre à thé colonise les endroits où le bush a été détruit. Son bois était utilisé par les Maoris pour en faire des outils et des armes...

L'arbre Kanuka ou arbre à thé colonise les endroits où le bush a été détruit. Son bois était utilisé par les Maoris pour en faire des outils et des armes...

...et  ses fleurs attirent les abeilles.
...et  ses fleurs attirent les abeilles.

...et ses fleurs attirent les abeilles.

Très semblable au Kanuka le... Manuka (Leptospermum scoparium). Seul ce dernier donne un excellent miel. Celui de Nouvelle-Zélande serait le meilleur au monde. Même la Reine d’Angleterre serait de cet avis.
Très semblable au Kanuka le... Manuka (Leptospermum scoparium). Seul ce dernier donne un excellent miel. Celui de Nouvelle-Zélande serait le meilleur au monde. Même la Reine d’Angleterre serait de cet avis.

Très semblable au Kanuka le... Manuka (Leptospermum scoparium). Seul ce dernier donne un excellent miel. Celui de Nouvelle-Zélande serait le meilleur au monde. Même la Reine d’Angleterre serait de cet avis.

La suite au prochain numéro, comme on dit...