Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Aotearoa un survol de plus

Aotearoa un survol de plus

Menu
plages (3)

plages (3)

Le 25 janvier, après plus d'un mois passé dans les environs de Nelson, Motueka et Havelock, nous entamions la troisième partie du voyage. Quelques très belles plages au menu ici aussi:

Le lac Rotoiti près de St-Arnaud

Le lac Rotoiti près de St-Arnaud

La péninsule de Kaikoura depuis son extrémité. On voit la ville de Kaikoura (qui a fort souffert du terrible tremblement de terre de novembre dernier) à droite.

La péninsule de Kaikoura depuis son extrémité. On voit la ville de Kaikoura (qui a fort souffert du terrible tremblement de terre de novembre dernier) à droite.

La plage de Kaikoura

La plage de Kaikoura

Plus bas que Kaikoura en descendant vers Christchurch, un détour par Cathedral Gully, avec Gore Bay au loin...

Plus bas que Kaikoura en descendant vers Christchurch, un détour par Cathedral Gully, avec Gore Bay au loin...

... Gore Bay, trois maisons, un peu d'eau douce qui se perd on ne sait où juste avant la mer, et un charme fou.

... Gore Bay, trois maisons, un peu d'eau douce qui se perd on ne sait où juste avant la mer, et un charme fou.

L'estuaire de la rivière Hurunui, un endroit d'une incroyable puissance...

L'estuaire de la rivière Hurunui, un endroit d'une incroyable puissance...

... et sa partie nord qui vous coupe encore plus le souffle.

... et sa partie nord qui vous coupe encore plus le souffle.

Près de Christchurch, l'estuaire des rivières Heathcate et Avon depuis la très escarpée Summit Road

Près de Christchurch, l'estuaire des rivières Heathcate et Avon depuis la très escarpée Summit Road

On voit l'estacade de New Brighton au fond.

On voit l'estacade de New Brighton au fond.

New Brighton et son pier. Une impression d'indicible ennui se dégage de cette banlieue de Christchurch... comme à Murchison (voyez le billet du premier février : décalage).

New Brighton et son pier. Une impression d'indicible ennui se dégage de cette banlieue de Christchurch... comme à Murchison (voyez le billet du premier février : décalage).

Sumner dans le bas

Sumner dans le bas

Te Onepoto (Taylors Mistake)

Te Onepoto (Taylors Mistake)

Le lac Ellesmere, le cinquième plus grand lac de Nouvelle-Zélande, rempli d'eau salée. A l'époque où le capitaine Cook y passa (en 1770), il était plus grand encore, à tel point que Cook fit ici une de ses seules erreurs (bien pardonnable) de cartographe : il pensa que la presqu'île où se trouve Akaroa était une île - qu'il nomma du nom de son botaniste : Banks. Aujourd'hui, "Banks Island" s'appelle donc à juste titre la Banks Peninsula.

Le lac Ellesmere, le cinquième plus grand lac de Nouvelle-Zélande, rempli d'eau salée. A l'époque où le capitaine Cook y passa (en 1770), il était plus grand encore, à tel point que Cook fit ici une de ses seules erreurs (bien pardonnable) de cartographe : il pensa que la presqu'île où se trouve Akaroa était une île - qu'il nomma du nom de son botaniste : Banks. Aujourd'hui, "Banks Island" s'appelle donc à juste titre la Banks Peninsula.

Le port d'Akaroa où accostent les plus gros navires de croisière, avec au centre l'Onawe Peninsula

Le port d'Akaroa où accostent les plus gros navires de croisière, avec au centre l'Onawe Peninsula

Ici, venant du large la corvette française l’Aube vit le drapeau anglais hissé sur les hauteurs. C’était un poil trop tard pour prendre possession de cette Péninsule de Banks au nom de la France. En effet, 6 jours plus tôt, le 11 août 1840, le Capitaine Owen Stanley, commandant le H.M.S Britomart avait hissé le drapeau anglais pour y proclamer la souveraineté de l’Angleterre. En eût-il été autrement que cette partie du monde aurait connu une autre histoire, et la France y aurait laissé son empreinte de façon moins marginale. Aujourd'hui, seuls le cimetière d’Akaroa et quelques rues, cafés et backpackers aux noms français rappellent ce rendez-vous manqué.

Ici, venant du large la corvette française l’Aube vit le drapeau anglais hissé sur les hauteurs. C’était un poil trop tard pour prendre possession de cette Péninsule de Banks au nom de la France. En effet, 6 jours plus tôt, le 11 août 1840, le Capitaine Owen Stanley, commandant le H.M.S Britomart avait hissé le drapeau anglais pour y proclamer la souveraineté de l’Angleterre. En eût-il été autrement que cette partie du monde aurait connu une autre histoire, et la France y aurait laissé son empreinte de façon moins marginale. Aujourd'hui, seuls le cimetière d’Akaroa et quelques rues, cafés et backpackers aux noms français rappellent ce rendez-vous manqué.

Le lac Tekapo depuis le Mont John où sont installés plusieurs télescopes. On est ici dans l'Aoraki Mackenzie International Dark Sky Reserve, une des rares régions du monde où la pollution lumineuse est extrêmement faible. Un conseil: y venir une nuit sans lune!

Le lac Tekapo depuis le Mont John où sont installés plusieurs télescopes. On est ici dans l'Aoraki Mackenzie International Dark Sky Reserve, une des rares régions du monde où la pollution lumineuse est extrêmement faible. Un conseil: y venir une nuit sans lune!

Le lac Tekapo est d'une extraordinaire couleur turquoise car il est alimenté par les eaux des glaciers. La lumière y réfléchit les minuscules particules de pierre qui étaient prisonnières de la glace.

Le lac Tekapo est d'une extraordinaire couleur turquoise car il est alimenté par les eaux des glaciers. La lumière y réfléchit les minuscules particules de pierre qui étaient prisonnières de la glace.

Vu de (très) haut, le sud-ouest de l'île du sud que nous survolons le 16 février. On distingue le littoral et ses plages, ainsi que l'Aoraki ("Celui qui perce les nuages"), entendez le Mont Cook qui, avec ses 3754m, est le plus haut sommet de ces deux merveilleuses îles que nous quittons à regret.

Vu de (très) haut, le sud-ouest de l'île du sud que nous survolons le 16 février. On distingue le littoral et ses plages, ainsi que l'Aoraki ("Celui qui perce les nuages"), entendez le Mont Cook qui, avec ses 3754m, est le plus haut sommet de ces deux merveilleuses îles que nous quittons à regret.

Quelques heures de vol plus tard, voilà la Golden Coast de l'Australie (où le sable de Noosa nous attend, mais c'est une autre histoire...).

Quelques heures de vol plus tard, voilà la Golden Coast de l'Australie (où le sable de Noosa nous attend, mais c'est une autre histoire...).